Nouvelle campagne

Le Fonds national de promotion et de communication de l’Artisanat (FNPCA) a lancé une nouvelle campagne axée autour du slogan « Je préfère l’Artisanat« . Elle vise à promouvoir, auprès du grand public, le potentiel des 250 métiers du secteur en termes de formation, de recrutement ou encore d’économie de proximité.


Du 6 au 22 novembre, le FNPCA part en campagne pour dire aux français combien ils ont raison de préférer l’Artisanat. La campagne diffusée actuellement sur les écrans met en avant la proximité et la qualité des relations entre les artisans et la société française.

L’Artisanat séduit

« Je préfère l’artisanat » traduit une réalité sociale. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon un sondage BVA, pour le FNPCA, diffusé à l’occasion du lancement de la campagne, plus d’un français sur 2 se dit tenté par une carrière dans l’Artisanat.

A la question « Si on vous en offrait la possibilité, travailleriez-vous ou vous reconvertiriez-vous dans le secteur de l’artisanat ? », 58 % des sondés ont ainsi répondu « certainement » (16 %) ou « probablement » (42 %). Fait remarquable : 77 % des personnes interrogées conseilleraient à leurs enfants ou à un proche de choisir l’apprentissage pour se lancer dans l’Artisanat.

Stimulants, concrets et synonymes de savoir-faire, les métiers de l’artisanat séduisent désormais de plus en plus de diplômés de l’enseignement supérieur en quête de sens et de lien social.

Un réseau de confiance

En outre, les artisans sont les acteurs économiques auxquels les français font le plus confiance (ils sont 81 % à l’affirmer), derrière les médecins généralistes (91 %) et le personnel hospitalier (90 %).

Les débouchés de l’Artisanat restent, eux, trop peu connus. Seuls 2 sondés sur 3 (65 %) estiment que le secteur recrute (66 %) ou qu’il offre des carrières attractives (65 %).

Plus d’informations : http://jeprefere.choisirlartisanat.fr/ – #jepréfèrelartisanat