Bilan assurantiel

« Mon entreprise est-elle bien assurée ? » C’est une question que peu de chefs d’entreprise ont le temps de se poser. Jusqu’au moment où un sinistre intervient, très souvent au détriment de l’entreprise. D’où l’idée de MAAF de proposer un “bilan assurantiel”.

« Au moment de la création d’entreprise, l’entrepreneur s’adresse à sa CMA, qui le sensibilise au sujet de l’assurance. Pourtant, quand l’entreprise se pérennise, au bout de 3 ou 4 ans, ses responsables oublient parfois que le périmètre de son assurance a pu sensiblement évoluer. » Cela est d’autant plus vrai que ces entreprises, qui ont de nombreuses dépenses au moment du démarrage, ont pu prendre les garanties minimales dans un premier temps.

C’est pour amener les entrepreneurs à prendre conscience de ce problème et à se poser les bonnes questions que MAAF a mis en place un “bilan assurantiel”.

Une sensibilisation, un bilan personnalisé

Le “bilan assurantiel”, c’est avant tout une réunion d’information publique, destinée à sensibiliser les  entrepreneurs sur la question de l’adéquation de leurs assurances avec leur situation réelle.

Des exemples et des questions

Au cours de ces réunions, les artisans et chefs d’entreprise se voient présenter des exemples de garanties inadaptées. Ils sont surtout incités à se poser des questions sur ce qui a évolué chez eux en quelques années : chiffre d’affaires, effectif, activités spécifiques, nouveaux investissements, revenus et projets personnels, situation de famille, importance et particularité des chantiers, réglementation applicable… Un quiz leur permet également de se faire une idée des points à surveiller. « Il ne s’agit pas d’une démarche commerciale ou d’une expertise complète de leurs risques, mais bien d’une démarche de conseil. D’ailleurs, ce bilan est accessible aux professionnels qui n’ont pu participer à la réunion, ainsi qu’à ceux qui ne sont pas chez MAAF, sans aucune obligation pour eux de souscrire un contrat. » À l’issue de la réunion, les entrepreneurs peuvent prendre rendez-vous pour leur “bilan assurantiel” personnalisé.

Le bilan personnalisé se déroule bien sûr dans les locaux de l’entreprise. « Il s’agit de faire une photographie à un instant donné des besoins spécifiques en assurance de l’entreprise et de les comparer avec les garanties effectivement souscrites et l’exercice peut être assez technique. » Par exemple, il faut savoir que les garanties contre le vol des véhicules professionnels ne sont pas forcément les mêmes selon que le vol a lieu le jour ou la nuit, ou encore que le fait de clôturer les locaux de l’entreprise peut avoir des conséquences sur certaines clauses du contrat d’assurance. Le regard d’un professionnel n’est donc pas superflu pour faire un point complet et éviter de mettre l’entreprise en danger par un défaut de garantie. « Et si nous nous adressons principalement aux activités relativement récentes, c’est une démarche qu’il est néanmoins utile de faire tout au long de la vie de l’entreprise en prenant contact régulièrement avec son assureur ».

Pour en savoir plus, cliquer ici.

 

40 ans
de l'EFMA

40 ans de l'EFMA racontés en dessins

Youtube

Lire la vidéo

Découvrez la formation Appliquer les règles de la pénibilité au travail

Sécurité dans l'entreprise

à partir de 21€*

Comprendre les nouvelles obligations règlementaires

En savoir plus

Besoin d'un conseil ou d'un rendez-vous ?
Contactez-nous

Vous souhaitez créer, reprendre ou développer votre entreprise ? Un conseiller de la CMA Isère répond à vos questions.

Prendre rendez-vous